UFC-Que Choisir du Vélinois - Pays Foyen

Télécoms / Médias

DEMARCHAGE PAR TELEPHONE

 

En général, c’est à un mauvais moment, à l’heure de se mettre à table par exemple, que votre téléphone sonne. A l’autre bout du fil, une personne se présente, soucieuse de vous faire bénéficier de certains avantages tels que crédit d’impôt, économies d’énergie etc, mandatée par des sociétés comme Orange, EDF, ou par la mairie de votre village par exemple, et vous propose un contrat pour une installation de panneaux photovoltaïques, une assurance complémentaire, un abonnement téléphonique ou toute autre chose dont vous n’avez pas besoin.

Selon les 11972 réponses à un questionnaire diffusé par l’UFC Que Choisir sur internet du 27 octobre au 9 novembre 2016, les Français disent recevoir en moyenne 4 appels par semaine. 71% déclarent être souvent démarchés à l’heure du déjeuner, 91% trouvent ces appels très agaçants, 92% n’ont jamais donné suite aux propositions par téléphone, 35% raccrochent immédiatement, 63% déclinent la proposition et raccrochent, seulement 2% écoutent jusqu’au bout.

Cela semble très peu mais, compte tenu de l’importance du nombre des appels, les sociétés de démarchage téléphonique estiment ce mode de prospection suffisamment rentable pour recruter de nouveaux clients.

La loi du 17 mars 2014 oblige les entreprises pratiquant le démarchage téléphonique d ‘adhérer à Bloctel et à transmettre leur fichier afin qu’en soient retirés les numéros figurant sur la liste anti-démarchage sur laquelle tout consommateur peut s’inscrire. L’inscription peut se faire soit en ligne sur « bloctel.gouv.fr » soit par courrier à l’adresse : Bloctel, 6, rue Nicolas-siret, 10000 Troyes.. Ce service est censé stopper les appels passés sur un fixe ou un portable visant à vendre un bien ou un service.